Des vaches laitières à la production d'énergie renouvelable

Click to enlarge

Voir deux personnes passer du statut d'étudiants à l'université à celui d'experts en méthanisation - actuellement l'une des plus importantes sources d'énergie renouvelable en Allemagne - m'a fait comprendre l'importance de notre collaboration avec l'Université de Rostock.

Lorsque nous avons été chargés de trouver une nouvelle application au bicarbonate de sodium, ce fut une évidence : BICAR®Z était déjà connu et reconnu dans l'alimentation des ruminants (comme les vaches laitières), en particulier pour aider à traiter l’acidose et les niveaux de pH. Alors pourquoi ne pas transposer le modèle du rumen dans les installations de biogaz en utilisant le bicarbonate de sodium pour en améliorer l'efficacité et accroître les rendements ?

Les deux systèmes sont presque identiques et la production de biogaz issue du recyclage des  déjections bovines en matière première peut offrir aux agriculteurs une deuxième d’activité. L'énergie renouvelable produite à partir de ce processus est généralement convertie en électricité pour alimenter les foyers allemands. La méthanisation prend en effet de plus en plus d'importance en Allemagne en lien avec la volonté croissante de développer les énergies renouvelables.

Débusquer les découvertes

  Biogas station Click to enlarge

Nous avons rapidement constaté qu'il n'y avait pas de publication sur l'utilisation du bicarbonate de sodium dans la production de biogaz. Mais nous avons découvert que Jörg Burgstaler et Jenny Blumenthal, à l'Université de Rostock, faisaient des recherches sur la régulation du pH dans les unités de méthanisation. Nous avons donc décidé de collaborer avec eux et de mettre en place un essai pour déterminer si le bicarbonate de sodium pouvait stabiliser le procédé de production du biogaz, en améliorant durablement la capacité de l'ensemble du système et les rendements.

Le premier essai a donné des résultats si concluants que nous avons mis en place deux autres essais avec l'université. Cela a conduit à une collaboration de plus de trois ans, et les données scientifiques recueillies à partir de ces essais ont été testés avec succès par des unités de production de biogaz en Allemagne.

Ils ont révélé que le bicarbonate de sodium améliore  l'efficacité des unités de biogaz sur trois plans principaux :

  • Il accroît les performances des unités à charge organique élevée ; on note une hausse du rendement de 1,8%
  • En traitement d'urgence contre l'acidification du fermentateur et le risque d’explosion, il ramène le système de production à la normale deux fois plus rapidement (comparé à un système qui n’utilise pas BICAR®Z ; de plus vous pouvez économiser jusqu'à 30 000 euros en utilisant BICAR®Z)
  • C'est un stabilisateur lorsque la qualité du substrat est instable ou en cas de charge organique temporaire élevée

"J'étais enthousiasmé par ce travail. Collaborer avec Solvay était agréable… nous échangions facilement les informations et la relation était à la fois fluide et pragmatique," explique Jörg Burgstaler.  Avec un financement intégral de Solvay, les deux étudiants ont écrit leurs mémoires sur l'essai initial et Jörg Burgstaler a entrepris de faire son doctorat sur la recherche et sa collaboration avec nous. Enfin nous avons déposé un brevet pour cette nouvelle application du bicarbonate de sodium il y a un an et demi.

Quelle est la prochaine étape ?


Le gouvernement a réduit les subventions pour le développement du biogaz, mais BICAR®Z peut aider les producteurs à améliorer leur rendement et la qualité de leur production, tout en résolvant les problèmes d'acidification. 

La seule question maintenant, c’est certainement : "que pouvons-nous faire d'autre avec BICAR®Z ?"

sia-am-0115-cow-FR


Jan Bach, Sales Manager BICAR®Germany, Switzerland, Poland & Central Europe